Lors d’un récent passage dans les locaux de BPCE, nous avons rencontré Stéphane Auché, Chef de projet.

Bonjour Stéphane, pouvez-vous nous donner quelques précisions concernant le poste que vous occupez et vos fonctions au sein du Groupe BPCE ?  

Je suis en charge de l’animation commerciale d’une filière d’ingénierie financière très spécifique au sein du groupe BPCE. Depuis quelques années, les Caisses d’Épargne se sont équipées pour s’adresser au marché des financements de projets ENR. Cette évolution est aujourd’hui amplifiée par le fait que nous avons monté une équipe entièrement dédiée à l’animation de cette filière. Notre mission consiste à donner aux différentes équipes les outils, les process, les connaissances de marché, etc. de façon à pouvoir développer leur activité.

Quel a été votre parcours pour en arriver là ?  

Je viens d’un marché assez spécifique : celui du secteur public. Pendant des années j’ai exercé mon activité en qualité de consultant, puis au sein d’établissements bancaires, que ce soit en financement traditionnel ou complexe, notamment sur ce que l’on a appelé les prêts structurés des collectivités locales. Lorsque les PPP (Partenariats Public-Privé) sont arrivés, j’ai participé au développement de ce marché au sein des Caisses d’Épargne. Les PPP étant l’un des modes de financement de projet, j’ai également contribué à la constitution d’une équipe (née en 2017) dédiée au financement de projets PPP, DSP et ENR.

Quelles sont les ambitions du groupe BPCE en termes de financement des ENR ?

L’objectif du groupe BPCE est d’être en capacité d’adresser une demande quel que soit le type de projet ENR qui est présenté. Sur les très gros projets à l’International, nous avons les équipes dédiées de Natixis qui sont présentes. Au niveau National, nous nous mettons en capacité de répondre à tous types de demandes de financement de projet ENR, quelle que soit la taille, la localisation et le montage demandé/proposé. Le Groupe BPCE se doit d’être en capacité de répondre à des demandes qui peuvent être de taille locale, régionale ou nationale. Les caisses répondent seules ou avec plusieurs partenaires. Ce qui nous importe le plus chez BPCE, c’est que la décision se fasse au niveau local, au sein de la Caisse d’Épargne.

Quels sont les chiffres clés des Caisses d’Épargne en matière de financement de projet ENR ?

Aujourd’hui, 15 Caisses d’Épargne sont en capacité de répondre à tous types de demandes en direct ou via des filiales communes. Deux Caisses d’Épargne ont créé Hélia Conseil, une filiale commune basé sur l’arrangement et la syndication intervenant sur les financements projets ENR. Ce sont environ une cinquantaine de TP front qui sont là pour sourcer et traiter les demandes. Enfin, la banque étant une industrie, nous avons des équipes de middle et back office au sein des Caisses qui s’appuient également sur tout l’écosystème (les directions risque engagement et les directions juridique, avec des interlocuteurs privilégiés sur les ENR, ou sur les financements de projets de manière plus générale). C’est un environnement complet que l’on retrouve dans chacune des Caisses.

Comment Adenfi accompagne le groupe BPCE sur le marché des ENR ?

Adenfi accompagne le groupe de différentes manières. La première, en ce qui me concerne, se porte sur l’accompagnement de l’organe central BPCE SA dans l’exercice de ses missions, notamment par la réalisation d’une boîte à outil* à destination des commerciaux (*BAO destinée au photovoltaïque). Cette dernière donne des précisions sur l’ensemble de la règlementation et des techniques employées lorsque l’on veut étudier un projet PV. Cette BAO nous a été livrée en 2018. Adenfi nous accompagne également sur des sessions de formations, que ce soit en modeling ou pour d’autres sujets. Enfin, en tant que cabinet de Conseil, Adenfi accompagne de A à Z des Caisses d’Épargne dans leurs procédures de négociations de deals.

Le mot de la fin ?

Adenfi fait donc partie des partenaires indispensables à un groupe tel que BPCE dans l’exercice de notre mission, qui consiste à financer des projets de hautes technicités sur lesquels, en tant que financeurs, nous ne maîtrisons pas la totalité des variables techniques. Adenfi travaillant depuis plusieurs années avec les Caisses d’Épargne, ils ont une grande connaissance de leur fonctionnement, leurs particularités ainsi que l’historique de leurs projets. Adenfi nous accompagne et continuera à nous accompagner, notamment dans la déclinaison de la boîte à outils ENR, dont on a commencé la première étape cette année, mais aussi dans l’accompagnement des évolutions du marché et des connaissances nécessaires à ce dernier (pour la formation des équipes par exemple).

  • entretien-interview-bpce
  • entretien-interview-bpce
  • entretien-interview-bpce